Lire en VO. Oui, mais comment ?

Apprendre ou progresser en langues grâce à la lecture tente de nombreux lecteurs d’autant plus qu’aujourd’hui il est plutôt simple de se procurer des livres en VO. Certaines librairies, généralistes comme spécialisées, proposent de nombreux titres en langues étrangères. L’inconvénient, c’est qu’il faut parfois être patient dans le cas où le libraire n’a pas le livre souhaité en stock. Et puis, tous les titres ne sont pas forcément disponibles dans le catalogue du fournisseur de la librairie. Mais, avouons-le, avec les achats de livres via Internet, il est vraiment simple de se procurer un ouvrage. Pourtant, il n’est pas toujours facile de s’y (re)mettre. En outre, pour progresser en langue aisément, il existe quelques solutions comme découvrir des textes classiques ou contemporains dans leurs versions originales grâce à des collections prévues à cet effet. Lire la suite de « Lire en VO. Oui, mais comment ? »

Publicités

Les prix littéraires #1

romans-prix-litteraires


La France est connue (et parfois enviée) pour sa rentrée littéraire mais aussi pour ses nombreux prix littéraires, dont la plupart sont décernés annuellement. Pourtant, si la France compte plus de 1 000 prix littéraire, seulement quelques-uns d’entre eux ont un réel poids médiatique : le Goncourt, le Renaudot, le Femina, le Médicis, l’Interallié, le Décembre, ainsi que le Grand Prix de l’Académie française. La saison des prix se situe aux mois d’octobre et novembre, où sont décernés les 6 grands prix de littérature…
Lire la suite de « Les prix littéraires #1 »

Comparer le prix des livres comme on compare le prix des fruits et légumes, est-ce utile ?

Prix du livre

L’autre jour, je me baladais en librairie et j’entends une femme dire à son mari : « Non, on ne l’achète pas ici. On regarde d’abord à Carrefour pour voir si ce roman est moins cher ». Et là j’ai envie de dire STOP ! Beaucoup trop de lecteurs (et non lecteurs aussi) pensent qu’en achetant un livre en grande surface il sera moins cher. Eh bien non, ce n’est pas le cas !

 

En France, le livre est soumit au prix unique. La loi Lang, loi sur le prix unique du livre, a été votée en 1981 avec pour objectif de protéger le produit culturel qu’est le livre ainsi que sa commercialisation. Et surtout, cette loi favorise l’existence de la librairie indépendante qui joue un rôle majeur pour la promotion de la diversité culturelle en France.

 

D’accord, mais en clair qu’est-ce que ça veut dire ?

Eh bien cela signifie tout simplement que peut importe l’endroit où vous achetez votre livre, le prix sera le même. Vous pouvez donc acheter votre libre en librairie indépendante, à la FNAC, à Cultura, dans la grande surface du coin ou autres espaces de vente du livre, peu importante, son prix ne variera pas.

 

Pourtant, on peut avoir une remise de 5% en achetant un livre chez *****…

Le prix du livre neuf est unique. Néanmoins, les libraires peuvent faire une remise de 5% maximum sur le prix de livre. Libre à eux de le mettre en place ou non… Cependant, la plupart des espaces de ventes le font. Cette remise est effectuée directement à la caisse ou sous forme de carte de fidélité.

Pour exemple, La Fnac et l’espace culturel Leclerc procèdent à la remise dès le passage en caisse. Au contraire certaines librairies indépendantes procèdent d’une autre manière : elles ont une carte de fidélité qui permet un cumul de points. Au bout de **** points, vous recevez un bon d’achat de **€. Au final, cela revient exactement au même, mais chaque espace de vente applique cette remise à sa façon.

 

Et qui fixe le prix du livre ?

Le prix du livre est fixé par l’éditeur, et non par le libraire.

Si vous voulez en savoir un peu plus sur cette loi, vous pouvez faire quelques recherche 🙂

 

Voilà, vous pouvez donc aller acheter vos livres en librairie indépendantes sans avoir à comparer les prix comme vous pourriez le faire pour les produits alimentaires et autres.

 

Et vous, où achetez-vous vos livres ?

Connaissiez-vous cette loi ?