La vie secrète d’Elena Faber, Jillian Cantor

Autriche, 1938. Alors que la répression des Juifs s’intensifie et que la seconde Guerre Mondiale est sur le point d’éclater, Kristoff est apprenti chez un maître graveur. Très vite, il tombe sous le charme d’Elena, aînée du créateur de timbre, et s’engage dans la résistance autrichienne.

Los Angeles, 1989. Katie se voit confier la collection de timbres de son père dont la mémoire est défaillante. Peu attachée à cette collection, elle s’adresse à un expert afin de savoir si une pièce sort du lot. Le philatéliste, un peu rêveur, découvre une lettre encore scellée et ornée d’un timbre étrange. Il n’en faut pas plus à Katie, accompagnée de Benjamin, pour commencer à mener une enquête.

La vie secrète d’Elena Faber est un roman à l’intrigue assez banale : deux époques qui changent la face du monde s’entrechoquent. D’abord, nous sommes plongés dans les tourments autrichiens de 1938. Puis, nous sommes projetés en 1989 alors que la chute du mur de Berlin est amorcée. Quel est le lien entre ces deux époques ? Une lettre qui semble n’être jamais arrivée à sa destinatrice, une certaine Elena Faber. Qui est cette femme ? Pourquoi cette lettre ne lui est-elle jamais parvenue ? Quelle est la signification de l’edelweiss qui orne le timbre ? A l’instar de Katie et Benjamin, notre curiosité est piquée : Katie veut retrouver la destinataire de la lettre pour la lui restituer, Benjamin souhaite en savoir plus sur cet étrange timbre, et nous, nous souhaitons tout savoir. Trouver des réponses est plus difficile qu’il n’y paraît car le père de Katie, atteint d’Alzheimer, ne semble pas se souvenir de la manière dont il a obtenu la lettre. De plus, la jeune femme est fragilisée par la demande de divorce de son mari.

Deux histoires, deux époques qui se lient, s’entrechoquent. Deux femmes qui mènent leurs propres combats. L’une, issue d’une famille juive, voit son quotidien s’écrouler après l’Anschluss et la Nuit de Cristal. Pourtant, elle reste combative et tente de sauver ceux qu’elle peut. La seconde, quittée par son mari, tente de trouver l’envie d’avancer alors qu’elle est confrontée à la maladie de son père et qu’elle ne s’épanouit plus dans son métier. Toutes deux se battent avec les armes qu’elles ont à leur disposition pour défendre leurs valeurs et convictions.

Un roman qui mêle Histoire, amour et enquête. L’originalité de ce texte n’est pas dans la découverte de cette lettre toujours scellée, mais réside dans le timbre et les mystères qu’il recèle. Un roman passionnant !

Merci aux Editions Préludes pour l’envoi de ce roman !

Publicités

2 commentaires sur « La vie secrète d’Elena Faber, Jillian Cantor »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s