Petites reines, Jimmy Lévy

Deux femmes, deux cultures, deux combats, deux voix qui s’alternent.

La première, Anoua, n’est même pas encore entrée dans adolescence. Née dans une tribu primitive, elle se sait condamnée car une tradition sacrificielle pèse sur elle depuis sa naissance. La petite reine a conscience de l’injustice des traditions qui régissent son clan et espère échapper à son destin.

La seconde femme, Queenie, vit en Amérique. Riche et vieille, elle n’a pas sa langue dans sa poche et se débat pour faire taire ses souvenirs. Son souhait ? Se faire inoculer Alzheimer pour enfin oublier.

Petites reines est un roman surprenant de violence mais qui ne nous leurre pas. Dès la première page, le lecteur sait que le récit sera violent et cru. Anoua vit dans une tribu primitive aux traditions cruelles et sanglantes. La petite reine grandit entre viols, meurtre et peur. Le lecteur n’est pas épargné car il assiste, impuissant, aux coutumes d’une tribu ancestrale. La violence de la vie d’Anoua et la vie, plus paisible, de Queenie, une ancienne starlette californienne, s’alternent. Avec ses paroles, souvent crues, rarement douces, Queenie n’épargne pas ceux qui l’entourent. Et, quand elle ne se lance pas dans des joutes verbales, elle se bat avec ses souvenirs.

Avec ce roman, Jimmy Lévy nous emmène dans le combat de deux femmes qui auront passé leur vie – ou au moins une partie de leur vie – à fuir les violences, physiques ou psychologiques, des hommes.

Petites reines est sans aucun doute dérangeant, violent et cru mais fascinant ! Un récit qui ne peut laisser indifférent.

Ornements

Deux femmes aux antipodes du monde, de l’âge, du siècle, de l’humanité, de la survie.

Une adolescente impubère, dans sa tribu primitive aux confins du désert, lutte pour échapper à la tradition sacrificielle qui pèse sur elle depuis sa naissance.

Une vieille dame indigne sur une plage californienne, au crépuscule de son existence, s’acharne à étouffer sa mémoire et à endiguer les marées de souvenirs qui refluent inexorablement.

Deux petites reines, deux tours en feu.

Editions : Cherche midi ♦ Date de parution : 24 août 2017♦ Nombre de pages : 272 p. ♦ Prix : 19,00€

Ornement 1

Jimmy Lévy est scénariste, auteur-compositeur et producteur. Petites reines est son premier roman.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s