La tresse, Laetitia Colombani

Trois femmes. Trois continents. Trois vies bien distinctes. La première vit en Inde, là où la femme ne peut exister sans son mari. Ce qu’elle désire plus que tout ? Que sa fille n’ait pas le même destin qu’elle, mais qu’elle aille à l’école. La seconde vit en Sicile. Lorsque son père a un accident, elle découvre que l’usine familiale est sur le point de fermer. Elle doit alors prendre les choses en mains et faire des choix qui seront difficilement acceptés par sa famille. Enfin, la troisième vit au Canada avec ses trois enfants. Avocate renommée, elle s’est battue pour obtenir sa place.

Laetitia Colombani alterne les destins de ses trois héroïnes – Smita, Giulia et Sarah – comme on alternerait des mèches de cheveux pour tisser une tresse. Ses phrases sont simples mais percutantes comme lorsqu’elle assène qu’un homme rasé peut être sexy, une femme chauve sera toujours malade. Le roman est court, il ne fait qu’effleurer les vies de ces trois femmes, fortes et courageuses, qui ne se connaissent pas, ne se croissent pas, alors qu’elles sont liées par leur condition de femme et leur avenir.

Trois combats différents – et pourtant tellement semblables – qui ne peuvent laisser le lecteur indifférent.

Ornements

Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.

Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.

Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.

Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.

Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.

Editions : Grasset ♦ Date de parution : 10 mai 2017 ♦ Nombre de pages : 320 p. ♦ Prix : 18,00€Ornement 1

Laetitia Colombani est scénariste, réalisatrice et comédienne. Elle écrit aussi pour le théâtre. La tresse est son premier roman.

Publicités

2 commentaires sur « La tresse, Laetitia Colombani »

  1. Je partage cet enthousiame pour #latresse de #laetitiacolombani publié aux #editionsgrasset. Ce #roman est bien parti pour devenir le succès-surprise de cet été. Suivez Smita l’indienne, Giulia la sicilienne et Sarah la canadienne. Trois itinéraires de femmes qui vont se rejoindre pour former une tresse somptueuse. #68premieresfois #RL2017 #rentreelitteraire #unLivreunePage. #livre #lecture #books http://urlz.fr/5lpX

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s