Le dernier ours, Charlotte Bousquet

Karen, jeune inuit, s’occupe du dernier ours blanc né en liberté, Anuri. La soigneuse est la seule qui peut l’approcher, elle semble même capable de le comprendre. Cependant, tout bascule lorsque deux autres personnes tentent d’approcher l’ours. Anuri, flairant la menace, se défend et tu l’un des intrus. L’autre n’est que blessé. Svendsen, brillant bio-généticien et co-fondateur du zoo, prend la décision d’euthanasier l’ours afin de protéger ses secrets. Karen, dévastée par cette décision, fuit avec l’ours et deux complices.

La fuite de Karen est périlleuse : la météo ne lui est pas favorable et certains personnages, comme Svendsen, n’ont que faire des considérations écologiques, tout ce qu’il leur importe est l’argent. Alors, pour protéger ses secrets, il envoie des tueurs s’occuper de l’ours. Leur seconde mission est de ramener la soigneuse vivante car elle est nécessaire aux recherches du bio-généticien. Pourquoi Svendsen la veut à tout prix ? Cette question ajoute une touche de suspense supplémentaire à une intrigue déjà bien convaincante.

Avec Le dernier ours, Charlotte Bousquet nous emmène au Groenland, en 2037. L’île qu’elle imagine est meurtrie, malmenée par la présence des hommes et par les bouleversements climatiques. Le monde que nous dépeint l’autrice est effrayant : les gens sont contraints de s’éloigner de leur histoire et les espèces disparaissent alors que les hommes ne cessent d’exploiter les ressources, indifférents aux messages que la nature semble leur envoyer.

Un roman touchant et entraînant qui saura faire réfléchir les adolescents sur le monde dans lequel nous vivons.

Merci aux Editions Rageot pour l’envoi de ce roman !

Ornements


Groenland, 2037. Avec le dérèglement climatique et la fonte des glaces, l’île n’est plus qu’une terre désolée. Anuri, le dernier ours blanc né libre, représente la principale attraction du NC Zoo. Il est aimé de sa jeune soigneuse attitrée, Karen, qui voit en lui un frère d’humanité. L’ours polaire suscite en revanche la convoitise et la haine de Svendsen, un scientifique dévoyé expert en manipulations génétiques.

Editions : Rageot ♦ Date de parution : 19 avril 2017 ♦ Nombre de pages : 272 p. ♦ Prix : 12,90€

Philosophe de formation, Charlotte Bousquet est une auteure éclectique, aussi à l’aise dans les genres de l’imaginaire (Cytheriae, prix Elbakin.net 2010 et prix Imaginales 2011) que dans la fiction historique (Noire lagune, sélection Juke box ados 2010). Après Nuit tatouée(prix Imaginales des collégiens 2012) et Nuit brûlée, deux premiers opus d’un cycle young adult, elle a récemment publié Venenum, une enquête de cape et d’épée sur la mort de Descartes. Charlotte Bousquet signe avec Le Dernier Ours son premier thriller… (Source)

Publicités

Un commentaire sur « Le dernier ours, Charlotte Bousquet »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s