La Cave, Natasha Preston

Summer vit avec ses parents et son frère. Elle a des amis et un petit ami. Mais tout bascule lorsqu’elle est kidnappée. A partir de ce moment, elle s’appelle Lilas et vit enfermée avec trois autres jeunes femmes : Rose, Iris et Violette. Toutes les quatre – les fleurs – sont enfermées dans une cave. Là, elles passent leurs journées à lire, regarder des films, faire le ménage et préparer le diner pour leur ravisseur. Rose, Iris et Violette sont dociles, voire résignées à mener cette vie captive. Cependant, Lilas n’est pas prête à baisser les bras. Elle est jeune, elle a la vie devant elle et souhaite retrouver ses proches.

Natasha Preston nous entraîne dans un thriller en huis clos. L’ambiance est oppressante et malsaine : Lilas, Rose, Iris et Violette sont enfermées dans une cave, sans espoir de sortie. Mais est-ce vraiment sans espoir ? Lilas n’est pas de cet avis, même si leur ravisseur, Trèfle, leur a confisqué tout objet pouvant servir d’arme, même s’il n’y a aucune fenêtre, même si les fleurs sont coupées de tout et de tous. Qui est leur ravisseur ? Que veut-il ? Qui sont les fleurs ? Quelle est leur histoire ? Pourquoi Rose semble-t-elle résignée à mener sa vie dans cette cave ? Au fil des pages, nous découvrons les réponses, mais plus récit se déroule, plus la tension monte.

La Cave est un thriller bien mené et oppressant. Les mois passent, les journées des fleurs sont sensiblement les mêmes, ce qui peut sembler répétitif. Heureusement, ce (presque) huis clos est rythmé par quelques chapitres écrits du point de vue de Lewis, copain de Summer, et de celui de Trèfle, un psychopathe digne de ce nom.

Un thriller young-adult réussi.

Merci aux Editions Hachette pour l’envoi de ce roman.

Ornements

Imaginez une maison comme n’importe quelle autre. Dedans, une pièce. Dans cette pièce, une armoire. Derrière cette armoire, une porte. Au-delà de cette porte, des escaliers. Et en bas, une cave. Une cave où sont séquestrées trois filles, Rose, Iris et Violette, soumises à la folie maniaque et meurtrière d’un homme : Trèfle.Dans une autre maison, dans une ville où il ne se passe jamais rien, Summer mène une vie parfaitement banale. Elle a des parents, un frère, des copines, un petit ami. Mais un soir, sa route croise celle de Trèfle, et Summer ne rentre pas chez elle. Elle se retrouve enfermée dans une cave en compagnie des autres filles et rebaptisée Lilas. Mais contrairement aux autres filles, elle n’est pas prête à accepter son sort jusqu’à faner et dépérir.

Editions : Hachette Traduit de l’anglais (Grande-Bretagne) par : Christel Paris ♦ Date de parution : 19 avril 2017 ♦ Nombre de pages : 400 p. ♦ Prix : 18,00€Ornement 1

Natasha Preston est anglaise. Elle a commencé à écrire sur Wattpad après avoir passé des mois à lire les histoires des autres. La Cave est son premier roman. (Source)

Publicités

Un commentaire sur « La Cave, Natasha Preston »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s