Belgravia, Julian Fellowes

Le 15 juin 1815, la famille Trenchard ainsi que les grands noms de la société anglaise participent au bal organisé par la duchesse de Richmond. A ce moment, nous sommes à la vieille de la bataille de Waterloo. Personne ne se doute que cette réception va devenir tristement légendaire, car, quelques heures plus tard, la plupart des officiers présents au bal périront sur le champ de bataille. Cette nuit va bouleverser de nombreuses vies, notamment celle de Sophia Trenchard qui était parvenue à obtenir trois invitations afin d’être auprès d’Edmund, futur comte de Bellasis. Mais Sophia et sa famille ne font pas parti de la haute société : James Trenchard n’est qu’un simple commerçant qui a su développer son affaire. Vingt-cinq ans plus tard, la famille de Sophia a fait fortune et s’est installée dans le nouveau quartier de Belgravia. Alors que chacun pense avoir laissé derrière lui les terribles évènements de 1815, le passé va ressurgir. Les secrets, jusqu’alors bien gardés, vont éclater petit à petit et bouleverser une seconde fois le quotidien de la famille Trenchard…

Si le récit s’ouvre sur un amour contrarié, on se laisse rapidement emporter par la reconstitution historique faite par l’auteur. Belgravia est un roman dans lequel on reconnaît bien la marque de Julian Fellowes : un roman historique fait de secrets, de manigances, d’intrigues et de personnages prêts à tout pour que leurs privilèges ne soient pas menacés. Tout y est : l’ambiance, les décors, les indiscrétions des domestiques et leur désir de s’élever dans la société, la malchance de ne pas être l’aîné, la lutte pour l’héritage, les jalousies des uns pour les autres, les conflits entre les différentes classes, le souci de la réputation… Les personnages sont tantôt attachants, admirables, tantôt détestables, mais personne n’est innocent et chacun peut changer. Rien n’est laissé au hasard. Nous nous prenons à ce jeu d’intrigues et de trahisons afin de découvrir comment la situation va pouvoir se résoudre ou non.

Belgravia captive le lecteur grâce à ses intrigues et rebondissements alors que la plume fluide et précise de Julian Fellowes nous emporte au XIXème. Un roman qui ravira les nostalgiques de Downton Abbey.

Merci aux Editions JC Lattès qui m’ont permis de découvrir ce roman !

Ornements

9782709656948-001-X_0Le 15 juin 1815, le bal devenu légendaire de la duchesse de Richmond réunit à Bruxelles tous les grands noms de la société anglaise. La plupart des beaux officiers présents ce soir-là périront quelques heures plus tard sur le champ de bataille de Waterloo, faisant de cette réception l’une des plus tragiques de l’histoire. Mais cette nuit va aussi bouleverser le destin de Sophia Trenchard, la ravissante fille du responsable de l’intendance du duc de Wellington. Vingt-cinq ans plus tard, les Trenchard, en pleine ascension sociale, se sont installés dans le nouveau quartier de Belgravia et pensaient laisser derrière eux ces terribles événements. Mais dans un monde en mutation où l’aristocratie côtoie désormais la classe émergente des nouveaux riches, certains sont prêts à tout pour que les secrets du passé ne menacent pas leurs privilèges…Amours contrariées, intrigues entre classes sociales, sans oublier le rôle des domestiques : on retrouve dans ce roman tout le talent et le charme de l’auteur de Dowton Abbey.

Editions : JC Lattès  Traduit de l’anglais (Royaume-Uni) par : Valérie Rosier et Carole Delporte  Date de parution : 1er juillet 2016 ♦ Pages : 420 pages ♦ Prix : 20,90€

Ornement 1


FELLOWESDiplômé de Cambridge, Julian Fellowes est acteur, auteur, metteur en scène et producteur, récompensé de multiples fois. Il est l’unique scénariste et le producteur exécutif de la série à succèsDownton Abbey pour laquelle il a reçu trois Emmy Awards. C’est aussi le scénariste de Gosford Park de Robert Altman, pour lequel il obtint l’Oscar du meilleur scénario en 2002, et l’auteur de trois romans : Snobs (JC Lattès), Passé imparfait (Sonatine) et Belgravia(JC Lattès). (Source)

Publicités

19 commentaires sur « Belgravia, Julian Fellowes »

  1. J’adore la couverture et le résume me tente bien ! Et je suis une inconditionnelle de Downton Abbey en plus ❤ ça me fait penser que j'ai dégoté "Passé imparfait" dans une boite à lire 😉 En tout cas je note celui-ci merci pour la découverte 🙂

    J'aime

      1. Non, pas encore lu… J’espère le lire bientôt mais je crois qu’il s’agit d’un espoir vain : j’ai trop de choses à lire et en tant que libraire je tente de faire des nouveautés ma priorité. :/

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s