L’envolée, Charlotte Brouillot

Rebecca est une jeune femme qui entre à peine dans le monde adulte et qui l’effleure ; une jeune femme, une étudiante, comme on peut en croiser n’importe où : chez le boulanger, dans un café, dans la rue, dans un parc, etc. Une jeune femme que l’on croise, sans se douter de ses questionnements, de ses batailles intimes.

Rebecca nous est présentée comme une étudiante pudique et tourmentée qui peine à être légère. Son présent et son passé s’emmêlent ; elle nous parle de ses parents, séparés mais qui s’aiment encore, de sa soeur qui rêve d’ailleurs, de sa meilleure amie toujours présente et de Lucien dont elle tombe amoureuse. Si au début Rebecca et Lucien s’entendent bien, ils semblent pourtant s’éloigner de plus en plus. La jeune femme connaît-elle vraiment Lucien alors qu’elle n’a jamais rencontré sa mère et son beau-père ? Peut-elle réellement se reposer sur sa meilleure amie ? Pourquoi ses parents n’arrivent-ils pas à composer ensemble alors qu’ils s’aiment toujours ? Et sa soeur, pourquoi semble-t-elle perdre ses ambitions ?

L’envolée, c’est une tranche de vie, celle de Rebecca. Rebecca qui doit apprendre à être plus légère et qui, au fil des pages, comprend – dans une certaine mesure – ce qu’il se passe autour d’elle. Elle évolue et se questionne sur elle-même, sur son entourage. Chaque personnage a son importance, son rôle à jouer. Parfois, il est difficile de s’emparer de ceux qui entourent Rebecca tant ils s’agitent, et pourtant on comprend rapidement la trahison qui pèse sur celle qui va devoir apprendre à pardonner et à tourner la page.

Un roman simple et intéressant écrit d’une plume fluide et agréable. Un récit qui peut faire écho en chacun de nous et que l’on souhaiterait plus long pour rester plus longtemps avec Rebecca mais aussi pour saisir un peu plus les personnages qui gravitent autour de la jeune femme.

Merci aux Editions du Panthéon pour l’envoi de ce roman !

Ornements

L'envolée« Le hasard a fait que nous nous sommes levés en même temps, et le hasard a encore fait que nous marchions côte à côte.
Nous allions manifestement dans la même direction.
Il devait rentrer chez lui, je rentrais chez moi. J’essayais d’accélérer le pas, il essayait de ralentir, mais dès le départ, nous aurions dû faire l’inverse. »

Rebecca a peur des moustiques, parle anglais, préfère le cappuccino au café et aime la bière. Elle croit au destin, aux chiffres impairs et à la lune. Elle a une sœur redoutable, une meilleure amie explosive et ses parents sont séparés bien qu’amoureux. Réfléchie, pudique, tourmentée et amoureuse de Lucien, elle peine à être légère. Patiemment, elle devient ce qu’elle doit apprendre à être, et s’envole, enfin.

Editions : du Panthéon  Date de parution : 19 février 2016 ♦Pages : 208 pages ♦ Prix : 16,30€

Ornement 1

Avec ce premier roman aussi grave qu’aérien, Charlotte Brouillot touche du doigt l’essentiel. À la fois drôle et sérieuse, désespérée et pleine d’espoir, sa plume déroule une histoire d’amour, d’amitié et de jeunesse mais surtout de vie, dans ce qu’elle contient de plus amer et de plus beau. (Source)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s