Sweetgirl, Travis Mulhauser

Cela fait neuf jours que la mère de Percy, Carletta, est partie. L’adolescente ne sait pas où elle se trouve, mais il semblerait qu’elle soit dans un sale état et qu’elle erre comme un zombie : Carletta a replongé et elle a encore abandonné sa fille. Pourtant, Percy va partir à sa recherche, une fois de plus. Pour cela, elle se rend dans la maison du dealer local. Là, un couple est lamentablement affalé à même le sol, la musique hurle, l’odeur est pestilentielle et un bébé hurle. Il n’y a pas de trace de Carletta, mais Percy n’hésite pas : elle monte à l’étage, guidée par les cris de la petite Jenna et découvre le bébé posé dans le courant d’air glacial d’une chambre poussiéreuse. Sans réfléchir, elle la prend dans ses bras et s’enfuit pour tenter de la sauver.

Sweetgirl est un roman qui nous plonge dans un milieu hostile : la neige et le froid sont partout et les personnages sont tous plus torturés les uns que les autres et accros à quelque chose. Alcool, méthamphétamines, protoxyde d’azote, peu importe, seule Percy a l’esprit clair. Elle seule peut affronter le réel alors que la vie d’un bébé est en jeu. Et, lorsque son véhicule est pris dans la neige, l’adolescente de seize ans n’a d’autres choix que de demander de l’aide à l’ancien compagnon de sa mère, Portis. Percy l’apprécie et, bien qu’il soit très porté sur la bouteille, il va tenter de l’aider alors qu’une tempête se prépare. Les trois compagnons vont devoir affronter la neige et le froid, qui pénètrent les vêtements, avant d’atteindre le véhicule que Portis, dans son amour pour le whisky, a abandonné loin de chez lui. De plus, Percy et Portis savent qu’une autre tempête se prépare : lorsque Shelton, le dealer, se réveillera, il sera prêt à tout pour retrouver le bébé et n’hésitera pas à laisser quelques cadavres sur son chemin.

Dans ce paysage enneigé, chacun lutte pour sa survie mais à sa façon. Les personnages sont torturés, incapables d’affronter la réalité, parfois méchants et franchement stupides mais pas toujours mauvais. La météo est hostile et on la craint presque plus que Shelton et ses acolytes ; car s’ils sont bêtes et se laissent facilement détourner de leur objectif, ce n’est pas le cas de la tempête et du froid qui n’épargnent personne. Heureusement, dans cet univers sombre et sordide, il y a Percy. L’adolescente est courageuse, forte et elle est la seule qui ne s’enfonce pas dans une réalité absurde. Percy est déterminée et, malgré des moments de faiblesse, elle fait preuve d’une grande maturité car, depuis son enfance, elle court après sa mère dépendante et s’occupe d’elle.

Avec ce premier roman, Travis Mulhauser nous entraîne dans une course-poursuite enneigée et glaciale grâce à une plume épurée mais pleine d’émotions. On n’a froid, on n’a peur, on s’attache, on espère, on a pitié de ces loosers désabusés et, parfois, on rit des décisions absurdes qui sont prises. Un roman fort à découvrir !

Ornements

sweetgirl_9782746741768« Quand j’ai senti sa petite main qui m’agrippait, mon coeur s’est arrêté de battre. »
Il était posé là, dans le courant d’air glacial, le visage déjà couvert de flocons. Un bébé. Minuscule sous l’ampoule nue de cette chambre poussiéreuse. Je le voyais pleurer, ses cris se perdaient dans le vent. Je n’ai pas réfléchi : je l’ai pris dans mes bras et je me suis enfuie.
Je m’appelle Percy. J’ai seize ans. Voici mon histoire.

Editions : Autrement ♦ Collection : Littérature ♦  Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par : Sabine Porte ♦ Date de parution : 06 avril 2016 ♦ Nombre de pages : 343 p. ♦ Prix : 21,00€

Ornement 1

MulhauserWideTravis Mulhauser est né et a grandi dans le Michigan. Il a été assistant social et professeur d’anglais pendant plusieurs années mais se consacre à l’écriture. Il est l’auteur d’un recueil de nouvelles, Greetings from Cutler County (2005), qui se déroule dans le même comté imaginaire que Sweetgirl (2016), son premier roman.

Publicités

4 commentaires sur « Sweetgirl, Travis Mulhauser »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s