Mémoires de jeunesse, réalisé par James Kent

580249Les parents de Vera Brittain, particulièrement conservateurs, ne souhaitent rien d’autre qu’elle se marie, comme toute femme de l’époque. Cependant, la jeune femme est catégorique : elle ne souhaite pas se marier et elle est déterminée à intégrer les bancs d’Oxford. Edward, son frère, ainsi que Roland Leighton, un ami dont elle s’éprend, la soutiennent et son frère propose même de partager sa bourse avec elle. Mais tout cela se passe au début du XXème siècle, en 1914, et bientôt la guerre éclate. Quand l’Angleterre entre en guerre, les jeunes hommes, insouciants, s’engagent en croyant que le conflit ne durera pas. Vera, quant à elle, renonce à ses ambitions pour devenir infirmière et se rapproche du front…

Mémoires de jeunesse2

Tiré d’une histoire vraie, Mémoires de jeunesse est un film absolument bouleversant sur une jeunesse sacrifiée mais aussi sur une femme pacifiste et féministe. Vera, tout juste vingt ans et issue d’une bonne famille anglaise, voit sa vie basculée dès le début de la Première Guerre Mondiale. Elle assiste au départ son fiancé. Ses amis, ainsi que son frère, dont elle est très proche, s’engagent également, alors qu’elle reste et surveille les listes des hommes tombés au combat. C’est lassée d’attendre, de ne rien faire, de se sentir impuissante, qu’elle va être confrontée aux horreurs de la guerre des tranchées en devenant infirmière.

Mémoires de jeunesse1

En France, nous n’avons pas beaucoup entendu parler de Mémoires de jeunesse, car il n’a jamais été traduit en français. Pourtant, ce film dévoile un important témoignage de la Grande Guerre. Un témoignage du point de vue d’une femme forte, pacifiste et qui se bat pour intégrer Oxford, mais qui découvre les horreurs de la guerre. Pour une fois, pas de scène de combat, mais surtout la souffrance et le deuil de ceux qui restent et qui perdent des êtres chers. Le film est bien réalisé et le jeu des acteurs est très bon. Au final, Mémoires de jeunesse est un drame émouvant dont on ne ressort pas indemne.

Ornement 1

Printemps 1914. Jeune femme féministe à l’esprit frondeur, Vera Brittain est résolue à passer les examens d’admission à Oxford, malgré l’hostilité de ses parents particulièrement conservateurs. Décidée à devenir écrivain, elle est encouragée et soutenue par son frère et sa bande d’amis – et notamment par le brillant Roland Leighton dont elle s’éprend. Mais les rêves de Vera se brisent au moment où l’Angleterre entre en guerre et où tous les jeunes hommes s’engagent dans l’armée. Elle renonce alors à écrire pour devenir infirmière. Tandis que la jeune femme se rapproche de plus en plus du front, elle assiste avec désespoir à l’effondrement de son monde.

Date de sortie : 23 septembre 2015 ♦ Genre : historique, drame ♦Réalisé par : James Kent ♦ Avec : Alicia Vikander, Kit Harington, Taron Egerton, … Bande annonce

Memoire-de-jeunesse-nivo

 

Publicités

9 commentaires sur « Mémoires de jeunesse, réalisé par James Kent »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s