Shoot : L’Autre, Iza De Gisse

9782824211084_largeBenjamin à 24 ans. Il est toxico depuis huit ans, vit toujours chez sa mère et a déjà effectué une peine de prison. Benjamin rêve d’un ailleurs, d’une vie meilleure. Tantôt il souhaite s’en sortir, tantôt le manque se fait sentir et il cède. C’est un combat, une lutte, sans fin qui se joue à l’intérieur de lui. Sa mère fait semblant de ne rien voir et lui tente de sauver les apparences. En vain. La société n’est pas dupe, et il doit avancer.

Avec ce premier tome, Iza De Gisse nous propose de découvrir le combat d’un jeune homme qui traîne derrière lui plusieurs années de défonce. Dès les premières pages, nous savons à quoi nous attendre : Benjamin est défoncé, il mélange, confond réalité et délire. Rapidement, le manque se fait sentir et le jeune homme sombre toujours plus dans ses délires schizophrènes. Dans ces moments de lucidité, il nous embarque dans les méandres de sa mémoire, de ses souvenirs. Il évoque son passé, sa première fois, sa famille, ses erreurs, mais aussi ses projets, car Benjamin est ambitieux. Benjamin souhaite s’associer à son dealer, un ami, et vendre sa marchandise au plus grand nombre et, pourquoi pas, en dehors des frontières. Cependant, c’est aussi un jeune homme qui aimerait s’en sortir – à chaque fois qu’il se rend compte qu’il s’est empêtré dans une nouvelle galère – mais qui, pourtant, s’enfonce toujours un peu plus dans le monde de la drogue. En commençant, Benjamin s’est inexorablement empêtré dans un cercle vicieux, et il lui est d’autant plus difficile d’en sortir qu’il est (beaucoup) trop naïf.

Ce premier tome peut être assez difficile à suivre du fait des moments de schizophrénie de Benjamin. Cependant, il est très bien construit. Benjamin évolue entre passé et présent, entre regrets et espoirs, entre réalité et délire, entre défonce et manque, … Nous suivons ses aventures, son quotidien de toxico, ses pensées, et les situations, parfois un peu loufoques, dans lesquelles s’empêtre. De temps à autre, au fil des pages, nous avons envie de lui mettre des claques, de le secouer, de l’aider à se défaire de sa dépendance mais aussi de sa naïveté.

La plume d’Iza De Gisse est très agréable à lire, fluide et réaliste. En tout cas, j’ai hâte de découvrir la suite, de découvrir ce qui va arriver à Benjamin. Va-t-il continuer sa descente aux enfers ?

Ornements

À 24 ans, Benjamin porte déjà huit années de défonce sur les épaules. Et tout comme les substances qu’il consomme, son statut de bon à rien le ronge inexorablement. Bon à rien aux yeux de sa mère, devant laquelle il tente piteusement de sauver les apparences et qui fait semblant de ne rien voir. Bon à rien aux yeux de Bruno, qui est à la fois son seul ami et son dealer, et auprès duquel il aimerait tant briller. Bon à rien aux yeux de la société bien-pensante, qui le rejette car il rejette ses diktats.

Si jeune et déjà au bout du rouleau, il refuse néanmoins la fatalité qui semble lui coller à la peau comme une poisse. Il rêve d’un ailleurs, il rêve d’un mieux, il rêve de s’en sortir. Et la force nécessaire, c’est en lui et en lui seul qu’il devra la puiser.

Shoot est une fresque urbaine. Elle retrace le parcours chaotique, sans concession et poignant d’un jeune homme que la vie condamne dès le départ mais qui s’acharne à croire en sa bonne étoile et à suivre sa lumière.

Editions : La Bourdonnaye ♦ Date de parution : 22 octobre 2015 ♦ Nombre de pages : 528 p. ♦ Prix : 21,90€

Ornement 1

Photo_Iza_Gisse_2_regularIza de Gisse cumule les métiers artistiques et de femme d’affaires, fonctions complémentaires, nécessaires à son équilibre. Et de l’équilibre, il lui en faut, car elle danse sur un fil, celui de ses émotions. Sceptique de naissance, elle s’est lancée dans la vie avec son habit de guerrière, et dès l’enfance a défendu sa liberté de penser. (Présentation et photo prise sur le site de La Bourdonnaye)

Publicités

11 commentaires sur « Shoot : L’Autre, Iza De Gisse »

  1. Ta chronique est super bien écrite ! Il à l’air top ce livre 😮 c’est pourtant pas mon genre de livre mais il me fait bien envie ! je ne le connaissais pas avant d’avoir lue ton article, merci d’avoir partager ton avis 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Un sujet de plus en plus d’actualité hélas … 🙂 Ce genre de roman est souvent très poignant ou parfois exaspérant car comme tu dis, on a envie de les secouer pour qu’ils sortent de cette m**** !! Ça a l’air plutôt bien écrit, mais ce qui me dérange c’est les séries avec des tomes qui n’en finissent pas … Mais pourquoi pas !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s