La cour des secrets, Tana French

1726777-gfUn matin, Chris Harper, lycéen du pensionnat huppé de Dublin, est retrouvé mort assassiné dans le parc de l’école, tout aussi huppée, pour filles. Un an après l’assassinat, l’enquête piétine, jusqu’au moment où Holly, une lycéenne, découvre une carte qui laisse entendre que quelqu’un du lycée connaît le (la ?) coupable. Aussitôt, elle le billet anonyme à Stephen Moran, un homme coincé au service des Affaires Classées mais qui rêve de la Crim’. Ce dernier saisit alors l’occasion pour se rapprocher de Conway, l’inspectrice en charge de l’affaire. L’enquête, jusque-là au point mort, est relancée et le jeune duo va tenter de découvrir enfin la vérité, de démêler le vrai du faux, de délier les langues. Cependant, ils doivent faire face à la cruauté, aux mensonges et aux secrets d’adolescentes aisées dans un lycée pour filles…

Avec La cour des secrets, Tana French nous plonge dans l’univers d’adolescentes issues des bonnes familles irlandaises. Les mensonges, la cruauté, la jalousie, l’hypocrisie et la manipulation font rage. Très vite, deux groupes de jeunes filles sont suspectés, deux groupes rivaux. D’un côté nous avons un groupe dans lequel le paraître prend le pas sur tout le reste ; de l’autre nous avons des adolescentes qui n’ont cure du paraître et qui se sont jurées de ne jamais sortir avec un pensionnaire du lycée de garçons d’à côté. Comment parvenir à faire parler ces adolescentes ? Comment démêler le vrai du faux ? Qui a tué Chris Harper ? Pour quelles raisons ? Autant de questions que nous nous posons et que Moran et Conway tentent d’élucider durant une seule journée d’enquête, d’interrogatoires.

La construction du récit est habile : Tana French alterne entre l’enquête et le passé des pensionnaires, jusqu’à la mort, dans le jardin, de Chris Harper. Elle enchaîne les rebondissements qui troubleront nos certitudes, et le suspense est maintenu jusqu’au dernier chapitre. La psychologie des personnages est complexe, les sujets sont variés. Mais outre l’enquête, l’univers ultra-féminin, la période de l’adolescence, les problèmes familiaux, La cour des secrets c’est aussi une ode à l’amitié !

Un grand merci aux Editions Calmann-Lévy pour ce roman !

Sans titre 1

Un plongeon dans l’enfer de la jeunesse dorée

Stephen Moran, présent dans Les Lieux infidèles, est un flic ambitieux affecté aux affaires non classées. Il rêve d’intégrer la Brigade criminelle quand il reçoit la visite de Holly Mackey, fille d’un collègue. Un an auparavant, dans un lycée huppé pour filles de Dublin, le corps de Chris Harper, 16 ans, avait été découvert. Or Holly a trouvé sur le tableau d’affichage du lycée une photo de Chris assortie d’un mot dont les lettres ont été découpées dans les pages d’un livre : « JE SAIS QUI L’A TUÉ. »

Grâce à cet indice, Moran s’impose aussitôt au côté de l’inspectrice chargée de l’enquête, Antoinette Conway. Issus du milieu ouvrier, les deux flics sont mal à l’aise parmi ces jeunes privilégiés. Et il leur est difficile de démêler l’écheveau des secrets et des mensonges propres à l’adolescence.
Les drames se produisent aussi dans les cages dorées…

Déroulant son roman sur une seule journée d’interrogatoires, Tana French excelle dans la finesse de ses portraits psychologiques, et dans la tension implacable qui domine. Jamais plus vous ne regarderez les jeunes filles de bonne famille de la même manière.

Editions : Calmann-Lévy ♦ Traduit de l’anglais par : François Thibaux ♦ Date de parution : 6 mai 2015 ♦ Nombre de pages : 528 p. ♦ Prix : 21,90€

Ornement 1

17/1/2013. Tana French in Dublin. PHOTO: KIM HAUGHTON

Tana French est née aux Etats-Unis et vit en Irlande depuis 1990. Elle commence sa carrière littéraire en 2007 avec la publication de La Mort dans les bois (In the Woods) er rafle de nombreux prix. Ses autres romans ont confirmé son talent. Aujourd’hui, elle est traduite en 31 langues. (Photo : Kim Haughton)

Publicités

9 commentaires sur « La cour des secrets, Tana French »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s