Et je danse, aussi, Jean-Claude Mourlevat et Anne-Laure Bondoux

9782265098800Et je danse, aussi est un roman épistolaire, à deux voix et écrit en duo. Pierre-Marie Sotto est un auteur de renom, lauréat de plusieurs prix dont le Goncourt. Un jour, il reçoit une enveloppe kraft, dans sa boîte aux lettres, qui porte, pour unique mention d’expéditeur, l’adresse mail d’une certaine Adeline Parmelan. Pierre-Marie n’ouvre pas l’enveloppe : des manuscrits d’admirateurs, il en reçoit plein et il n’a pas de temps à perdre avec cela. Cependant, l’auteur écrit un message à cette admiratrice et cette dernière va tout de même tenter d’éveiller sa curiosité. Une correspondance, dans laquelle les deux protagonistes vont se découvrir, se met en place, et Pierre-Marie va finir par découvrir que l’enveloppe ne contient pas de manuscrit…

Pierre-Marie est un « grand écrivain » dans tous les sens du terme : il est reconnu et mesure 1 mètre 92. Marié plusieurs fois, il a plusieurs enfants. Pourtant, maintenant qu’il à passé les soixante ans, il se retrouve seul dans sa maison et en panne d’inspiration depuis deux ans… Adeline est, selon ses propres termes, « grande, grosse, brune ». En somme, elle est mal dans sa peau, mais c’est aussi une fine connaisseuse en matière de tisanes et une jeune femme qui fait partie d’une chorale et qui « danse, aussi ». Ils ont chacun leur passé, leurs douleurs, leurs démons, mais tous deux sont seuls et pleins de vie, d’humour. Ils nous offrent – enfin Jean-Claude Mourlevat et Anne-Laure Bondoux nous offrent – un roman épistolaire léger, frais, pleins de bonne humeur et truffé de réflexions autour de la famille et des relations en générales, de la séparation et des familles recomposées, de l’estime de soi et de la confiance, du doute et de l’espoir, des grands et des petits bonheurs, … Des réflexions sur la vie et tout ce qui la constitue, tout simplement, mais aussi sur l’écriture.

Et je danse, aussi est un roman qui m’a d’abord laissé perplexe. Cet échange de mail me semblait assez banal, platonique : deux étrangers qui se découvrent, qui ont chacun leurs soucis, leur quotidien. Cependant, je me suis rapidement laissé prendre au jeu des mystères qui entourent Pierre-Marie et Adeline, d’autant plus que leurs échanges sont intelligents et bourrés d’humour. Au final, Et je danse, aussi est un roman empli de légèreté dont les pages se tournent facilement. C’est aussi une correspondance drôle et touchante qui donne envie de sourire et d’avancer.

Ce roman est une lecture commune, faite avec Lydie du blog Nos expériences autour des livresMerci à elle pour cette lecture, pour cette expérience partagée, d’autant plus que ce récit est un délice, un « roman feel good intelligent ». Pour découvrir son avis, c’est par ici !

Sans titre 1

La vie nous rattrape souvent au moment où l’on s’y attend le moins.

Pour Pierre-Marie, romancier à succès (mais qui n’écrit plus), la surprise arrive par la poste, sous la forme d’un mystérieux paquet expédié par une lectrice. Mais pas n’importe quelle lectrice ! Adeline Parmelan, « grande, grosse, brune », pourrait devenir son cauchemar… Au lieu de quoi, ils deviennent peu à peu indispensables l’un à l’autre. Jusqu’au moment où le paquet révèlera son contenu, et ses secrets.

Ce livre va vous donner envie de chanter, d’écrire des mails à vos amis, de boire du schnaps et des tisanes, de faire le ménage dans votre vie, de pleurer, de rire, de croire aux fantômes, d’écouter le Jeu des Mille Euros, de courir après des poussins perdus, de pédaler en bord de mer ou de refaire votre terrasse.

Ce livre va vous donner envie d’aimer. Et de danser, aussi !

Editions : Fleuve ♦ Date de parution : 12 mars 2015 ♦ Nombre de pages : 280 p. ♦ Prix : 18,90€

Ornement 1

24171_mourlevatjcbondouxalJean-Claude Mourlevat est l’auteur d’une trentaine de roman. Il est principalement connu pour ses romans pour la jeunesse et a  reçu de nombreux prix, dont le Prix des Sorcières. Il est traduit dans une vingtaine de pays.

Anne-Laure Bondoux devient écrivain après avoir été actrice de théâtre et journaliste. Elle écrit notamment des romans pour la jeunesse. Son travail a été récompensé par plusieurs prix, en France comme à l’étranger. Elle est également traduite dans une vingtaine de langues.

A savoir : Et je danse, aussi est le fruit d’une collaboration initiée dans la plus pure tradition des joutes littéraires. Jean-claude Mourlevat a écrit un premier e-mail à anne-Laure Bondoux, qui s’est piquée au jeu… Ils n’ont ensuite cessé de se surprendre l’un l’autre. Le résultat : une première incursion en littérature générale éclatante du bonheur d’écrire. Un délicieux cocktail de joie de vivre et de légèreté.

Publicités

13 commentaires sur « Et je danse, aussi, Jean-Claude Mourlevat et Anne-Laure Bondoux »

    1. Merci 🙂 J’ai essayé de faire ressortir une partie de l’humour du roman dans la description.
      Je te remercie également pour cette lecture commune : c’est un réel plaisir de pouvoir échanger nos avis « à chaud ».
      J’adore également les romans épistolaires. Je m’en suis rendue compte avec « Les liaisons dangereuses » de Laclos (un classique et un bijou) et avec « Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates » (également un bijou, mais dans un autre genre).

      J'aime

    1. Je ne te comprends que trop bien ! Et c’est tout à fait par hasard que j’ai lu ce roman. En fait, une amie m’a demandé de lui dénicher un livre, léger, pour les vacances, de préférence en grand format. Comme je travaillais en librairie à ce moment là et que j’écoute toujours les avis de mes collègues, j’avais retenu ce titre. Mon amie a adoré et me l’a fortement conseillé (et prêté), sinon je ne pense que je l’aurais lu…

      J'aime

  1. Je vois ce titre partout sur la blogo…sans m’y intéresser vraiment. Ce qui est débile, car le synopsis me plaît, les chroniques sont excellentes… En fait, j’ai longtemps cru que c’était un énième livre jeunesse qui risquait de me gonfler au bout de vingt pages. Et je vois que j’ai encore eu des préjugés à deux balles et qu’il va falloir que je le chope en bibliothèque un de ces quatre !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s