« Là où tombent les anges », Charlotte Bousquet

la-ou-tombent-les-anges-charlotte-bousquet_5416002-LSolange, dix-sept ans, court les bals parisiens en compagnie de Clémence et Lili. Naïve, la tête pleine de rêve, elle se laisse séduire par Robert Maximilien et accepte de l’épouser. Mais son prince est un tyran jaloux, qui ne la sort que pour l’exhiber lors de dîners mondains. Coincée entre Robert et Emma, sa vieille tante aigrie, Solange étouffe à petit feu. Heureusement Lili la délurée et la douce Clémence sont là pour la soutenir. Quand la première guerre mondiale éclate, Robert est envoyé sur le front. C’est l’occasion pour Solange de s’affranchir de la domination de son mari et de commencer enfin à vivre, dans une ville où les femmes s’organisent peu à peu sans les hommes…

Ornements

Solange, dix-sept ans, quitte Auvers-sur-Oise pour rejoindre Paris. Là-bas, elle court les bals en compagnie de Lili jusqu’à sa rencontre avec Robert Maximilien qu’elle accepte d’épouser. Au fil du temps, elle prend conscience que son mari est tellement jaloux qu’il l’étouffe. La jeune femme se sent d’autant plus prisonnière qu’elle vit sous le toit d’Emma, la vieille tante aigrie de Robert. Cependant, la Première Mondiale éclate et ce dernier est envoyé au front. Bien qu’il devienne de plus en plus jaloux, froid et violent, c’est l’occasion pour Solange de s’affranchir mais aussi de découvrir le passé et la personnalité d’Emma…

Ce roman est le tableau d’une époque : de la Belle Epoque aux Années Folles, avec un focus sur la Première Guerre mondiale. Charlotte Bousquet nous dépeint cette guerre à travers Solange, mais plus largement à travers les femmes de cette époque. Nous y découvrons leur condition mais aussi comment ces dernières s’organisent – notamment avec la fabrication de munitions – alors que les hommes ne sont plus là. Surtout, elle met l’accent sur la rupture qui se creuse entre les hommes et les femmes, confrontés à des tourments différents : aveuglés par leurs conditions de vie, les soldats ne se rendent pas comptes des difficultés et dangers auxquels sont confronter les femmes. En même temps, Charlotte Bousquet nous plonge dans des milieux très différents, de la simple ouvrière à l’aristocrate en passant par la petite bourgeoise, pour mieux montrer que la guerre touche l’ensemble de la population.

Ce roman est également une initiation au féminisme avec de magnifiques portraits de femmes. Solange, soumise depuis toujours et résignée prend peu à peu son envole jusqu’à écrire des articles pour la cause des femmes. Emma, la vieille tente de Robert, s’ouvre à Solange et montre ainsi son grand coeur et son passé qui la tourmente. Lili, l’amie d’enfance de Solange, se veut une femme libre, mais à trop rêver de gloire elle en oublie l’essentiel. Clémence, une ouvrière qui se battra jusqu’au bout pour subvenir à ses besoins et à ceux de sa fille, mais aussi pour préparer le retour de son mari qu’elle aime plus que tout… Des portraits de femmes, célibataires, mariées, avec ou sans enfants, bourgeoises ou simples ouvrières, qui durant la Première Guerre Mondiale acceptaient d’être sous payées et risquaient leur vie, chaque jour, pour survivre et pour aider. Des femmes, aussi, qui s’émancipent jusqu’à ce qu’un remodelage de la société naisse.

Charlotte Bousquet nous offre un roman riche tant au point de vue de ses personnages que des sujets traités. Son récit est joyeux un mélange de roman historique, de roman épistolaire mais aussi de journal intime. A tout cela se mêlent, tout au long du récit, une multitude de fragments de textes littéraires et journalistiques.  Les références foisonnent : nous redécouvrons les ouvres de Colette, Proust, Dumas mais aussi bien d’autres auteurs comme Conan Doyle et Jack London. Le tout est porté par une plume fluide, agréable, poétique et assurément féministe.

Avec Là où tombent les anges, Charlotte Bousquet nous propose un véritable tableau de la condition féminine pendant la Première Guerre mondiale, avec la participation des femmes à l’effort de guerre et le ressentiment, aveugle, des poilus à l’égard de l’arrière. Mais, c’est aussi le portrait du monde artistique et littéraire de l’époque. Bref, ce roman, fait de destins de femmes, est une ode à la liberté, à la vie.

Editions : Gulf Stream  ♦ Collection : Electrogène  Date de parution : 3 septembre 2015 ♦ Pagination : 368 pages ♦ Prix : 17,00€

Publicités

9 commentaires sur « « Là où tombent les anges », Charlotte Bousquet »

    1. Ah oui, je me souviens… Ce roman me tentait mais finalement je ne l’avais pas lu. Peut-être que je tenterais tout de même maintenant que j’ai découvert Là où tombent les anges. En tout cas, je ne peux que te conseiller ce dernier, en espérant que tu l’apprécieras plus que Fanny. 🙂

      J'aime

  1. Avec tes quelques mots sur instagram à propos de ce livre (roman historique, roman épistolaire, journal intime et féminisme), tu m’as déjà convaincue de m’y intéresser ! J’ignorais juste l’époque où il se déroule car j’ai pensé au XVIIIème siècle avec la couverture mais, maintenant que je le sais, elle fait aussi XXème siècle !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s