« LoveStar » d’Andri Snaer Magnason

Avec la découverte scientifique de la transmission des données via les ondes des oiseaux, le dénommé LoveStar est l’inveuteur de l’homme moderne et sans fil. Grâce aux – ou plutôt à cause des – connexions invisibles, la publicité et la consommation envahissent les corps. Le bonheur de tous est exigé : on calcul l’âme-soeur de chacun, les morts sont envoyés dans les cieux, le libre arbitre n’existe plus, … Il n’y a pas un domaine que LoveStar ne couvre pas.

On pourrait penser qu’avec la recherche du bonheur de tous, le monde soit enfin arriver à satisfaire chacun, malgré les publicité qui envahissent le corps. Le calcul systématique de l’âme-soeur est une avancée merveilleuse, non ? Plus de déception, plus d’échec, plus d’illusion quant à l’amour. Pourtant, dans cette société aux connexions invisibles et omniprésentes, Indriði et Sigríður s’aiment d’un amour fou et absolu. Le problème ? Bien qu’ils ne doutent pas d’avoir trouvé leur âme-soeur tout seul, leur amour n’est pas validé par l’application inLove. Ils attendent donc la lettre leur annonçant qu’ils peuvent profiter de leur relation en toute légalité. Mais un jour, Sigríður reçoit une lettre l’informant qu’elle a été calculée : son seul et unique n’est pas Indriði… Les amoureux décident de faire fi de l’obligation faite à Sigríður d’aller dans le Nord pour rencontrer son âme-soeur, et c’est ainsi que la machine d’Istar se met en place : harcèlement, intimidations, déclassement social, etc. Tout est fait pour qu’Indriði et Sigríður se déchirent et se séparent. En même temps, nous rencontrons LoveStar lui-même, un homme pathétique en quête de son ultime invention…

Love Star est un délicieux roman futuriste qui n’est pas sans rappeler 1984 de George Orwell. Le monde tel que nous le connaissons a pris fin avec le dérèglement climatique et le développement d’Istar : Paris a été envahie par les sternes arctiques et Chicago par les mouches à miel, des coureurs font tourner les éoliennes, les Mickeys sont agressifs et méchants, on calcul l’âme-soeur de tout le monde, tout est contrôlé, …

Drôle, absurde, cruel, fou mais pourtant pas totalement improbable, ce récit qui pousse à l’excès la servitude et la manipulation, n’en est pas moins onirique et bouleversant. C’est un Roméo et Juliette décidément futuriste et dystopique dans une époque où tout est contrôlé et calculé. Une époque dans laquelle la spontanéité et le hasard n’ont, malheureusement, plus leur place.

Ornements

LaSolutionEsquimauAWFace à la soudaine déroute de toutes sortes d’espèces volantes, le génial LoveStar, vibrionnant et énigmatique fondateur de l’entreprise du même nom, invente un mode de transmission des données inspiré des ondes des oiseaux, libérant d’un coup l’humanité, pour son plus grand bonheur, de l’universelle emprise de l’électronique. Et développant au passage quelques applications aussi consuméristes que liberticides… Avec des hommes et des femmes ultra connectés payés pour brailler des publicités à des passants ciblés, le système ReGret, qui permet « d’apurer le passé », ou le rembobinage des enfants qui filent un mauvais coton. Autre innovation, et pas des moindres, en faveur du bonheur humain : les âmes sœurs sont désormais identifiées en toute objectivité par simple calcul de leurs ondes respectives.

Quand Indriði et Sigríður, jeunes gens par trop naïfs et sûrs de leur amour, se retrouvent « calculés », ils tombent des nues : leur moitié est ailleurs. Les voilà partis, Roméo et Juliette postmodernes contrariés par la fatalité, pour une série de mésaventures cocasses et pathétiques, jusqu’à ce que leur route croise celle de LoveStar lui-même, en quête de son ultime invention…

Editions : Zulma   Traducteur : Eric Boury ♦ Date de parution : 8 janvier 2015 ♦ Prix : 21,50€

Publicités

3 commentaires sur « « LoveStar » d’Andri Snaer Magnason »

  1. Mais c’est qu’il a l’air terribleeeeee ce bouquin ! J’adore ce genre d’histoires !! Merci, grâce à toi je découvre toujours de nouvelles lectures ! C’est pas ça qui va arranger ma PAL ni ma bibliothèque mais bon, on se refait pas hein ! 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s