J’achète mes livres en librairie.

galerie_carreLa librairie est un des commerces de détail qui a la marge la plus faible, ce qui explique que ce soit, pour beaucoup d’entre elles, intenable. La culture de l’imprimé est en recul, et nous sommes devenus des individus aux pratiques culturelles multiples : nous avons intégré les écrans dans nos modes de consommation culturelle.

Le développement de l’internet, des grandes surfaces (GS) et grandes surfaces spécialisées (GSS), montre bien que la proximité physique et le conseil, les deux vertus de la librairie ne sont plus de mises. Sans compter que tout le monde n’habite pas à proximité d’une librairie. Cependant, lorsqu’il s’agit d’expliquer pourquoi certains n’achètent pas leurs livres en librairie, je trouve les réponses de certains lecteurs assez aberrantes.

Campagne de communication pour la librairie indépendanteJe sais bien que le sujet de l’achat des livres est un sujet sensible et en écrivant cet article je n’ai pas d’intention belliqueuse ou quoi que se soit. Je souhaite juste exposer mon point de vu. D’ailleurs, aujourd’hui je me contente de traiter le sujet de manière superficielle.

Je conçois parfaitement que tout le monde n’habite pas à proximité d’une librairie. Moi-même j’ai très peu fréquenté ces lieux durant mon enfance et même durant mon adolescence. Je suis originaire d’un village et la première librairie se trouve à quarante cinq minutes, quand ça roule bien, de chez mes parents. A cela s’ajoute l’aversion de ma mère pour la ville dans laquelle se trouve cette librairie… Autant dire que, durant longtemps, je n’ai pas souvent mis les pieds en librairie et je me contentais des livres proposés en grande surface (c’était avant les espaces culturels).

visuel_campagne_librairiesPar la suite, internet s’est développé et j’étais bien contente de cette avancée puisque je dépendais toujours de mes parents. Mais aujourd’hui, je ne me prive plus d’aller en librairie : j’aime le contact avec les libraires, pouvoir échanger avec eux et être conseillée. J’aime aussi me promener au milieu de milliers de titres, pouvoir les toucher, les feuilleter, lire quelques pages et enfin faire mon choix. Et puis, durant les deux années que j’ai passées à Dijon, je peux vous dire que j’ai bien profité de la librairie Gibert Joseph !

Voilà pourquoi je ne comprends pas les lecteurs qui sont étudiants dans des villes où il n’y a pas moins de quatre librairies indépendantes et qui ne profitent pas de cette chance.


largeC
ertains me répondront « oui, mais lorsque je suis en librairie, j’ai l’impression d’être surveillé et jugé par rapport à mes achats/lectures ». D’accord, il faut avouer que certains libraires le font, mais ce n’est pas la majorité ! Cependant, ce n’est pas parce que le libraire vous regarde de temps en temps qu’il est en train de vous juger ! Et puis, en même temps, il faut avouer que certaines librairies peinent à survivre et que lorsqu’il y a un client, le libraire est bien content.


D’
autres diront que lorsqu’ils vont en librairie, ils ne trouvent pas toujours ce qu’ils cherchent. Normal : les librairies, surtout indépendantes, ont rarement un espace suffisant pour stocker des livres à foisons ! C’est pour cette raison que vous pouvez aller voir votre libraire afin qu’il vous commande le livre en question et vous prévienne de son arrivée. Il faut savoir qu’un libraire ne peut refuser une commande d’un client, sauf si le livre n’est plus disponible évidemment, et que généralement le livre arrive dans les jours qui suivent.

003289365Ah mais je vois où est le problème : dans ce cas il faut savoir patienter quelques jours, or aujourd’hui nous ne savons plus faire cela. Lorsque nous voulons quelque chose, il nous le faut tout de suite, ce qui est bien dommage. Commander son livre en librairie, attendre impatiemment et enfin recevoir un appel/email/sms de son libraire pour nous annoncer que le livre nous attend, est tellement exaltant ! Vous l’aurez compris, en ce qui me concerne, j’aime bien attendre l’arrivé des mes livres, ça me permet d’être encore plus satisfaite/heureuse lorsque je l’ai enfin en main.

Savez-vous que vous pouvez même appeler votre libraire pour passer une commande ou pour lui demander de vous mettre de côté un livre qu’il a en rayon ? La plupart des librairies offrent ce service à leurs clients (en même temps, ils ont tout intérêt à le faire). Certaines librairies ont aussi un site internet, directement relié à la librairie, qui vous permet de savoir si le livre que vous cherchez est disponible !

1023829178J’ai aussi pu découvrir des débats entre des pro-Amazon et ceux qui, au contraire, sont contre Amazon. Les réponses des pro-Amazon sont tout à fait pertinentes, surtout lorsqu’ils disent que si nous devions faire attention à la manière dont ils travaillent et dont ils exploitent les salariés (entre autres), il nous faudrait aussi remettre en question France Télécom, EDF et autres. Oui, je suis entièrement d’accord, mais je pense que chacun choisit son ou ses combats. Nous ne pouvons pas être tout le temps présent sur tous les fronts. En tant qu’amoureuse des livres, j’ai tout simplement choisi qu’Amazon ferait parti des mes combats. D’ailleur, si vous voulez en savoir plus sur le fonctionnement d’Amazon, je vous conseille de lire ci-contre.

Manifeste-Lib-Indépendantes-modifié-copie-3Enfin bref. Tout cela pour dire que je fais partie des lecteurs qui achètent leurs livres en librairies et qui pensent que les librairies virtuelles ne remplaceront jamais les bonnes librairies. Les bons libraires sont bien mieux à notre écoute que les calculs informatiques qui tentent de nous conseiller en fonction des pages que nous avons consultés… Bon, en même temps, en tant que future libraire, ce serait un suicide professionnel de commander mes livres sur Amazon… Or, j’espère vraiment pouvoir vivre de ma passion aussi longtemps que cela me sera possible.

Et vous, où achetez-vous vos livres ?

site_libraire_1024x390Les affiches proviennent de différentes campagnes de communication pour la librairie indépendante. Vous pouvez facilement les trouver sur internet.

Publicités

11 commentaires sur « J’achète mes livres en librairie. »

  1. Je partage ton avis à 100%. Pour ma part, je ne commande pas sur Amazon – ou internet en général. J’achète quasiment tout en librairie, et quand ils n’ont pas le livre que je souhaite, ils me le commandent – comme ce fut le cas pour « On a tué tous les indiens », par exemple. Je dois avouer en être totalement satisfaite. Après, je ne vais pas être hypocrite, il m’arrive d’acheter certains livres en grandes surfaces, comme la Saga After, ou certains romans New Adult, qui sont à portée de mains dans ces magasins là – ce n’est pas la peur d’un jugement quelconque, puisqu’à la rigueur, je me fiche de ce qu’on peut penser de mes lectures, mais une question de facilité, et un manque de bon-sens de ma part, j’en conviens. :/
    Bref, j’essaie de faire vivre les librairies indépendantes le plus possible, mais la facilité l’emporte parfois sur mon combat – mais je résiste à internet, c’est bien non?? 😀

    C’est un chouette article que tu nous as fait, en tout cas.

    Aimé par 2 people

    1. J’avoue qu’il m’arrive encore d’acheter quelques livres en grande surface. C’est trèèès rare, mais ça m’arrive quand j’ai un grooos coup de coeur pour une couverture/un résumé et que je sais que je ne pourrais pas aller en librairie dans les jours à venir. Oui, je suis coupable d’infidélité, même moi qui me destine au métier de libraire. Comme toi, c’est « une question de facilité et un manque de bon sens » avec une pointe d’impatience… :/

      Aimé par 1 personne

  2. Comme toi, chez mon petit libraire ! Je fais mon choix dans ses rayons, et quand cela ne suffit pas, je relève des titres sur Internet, et je vais les commander chez mon libraire. Je ne dois jamais attendre plus d’une semaine et de toute façon, j’ai toujours autre chose à lire en attendant. En tant que fille de libraire (aujourd’hui retraité), je ne peux pas faire autrement. mais je suis heureuse de voir qu’il y a des jeunes pour relever le défi. Bravo pour cette chronique !

    Aimé par 1 personne

  3. J’achète en librairie indépendante, toujours la même (ou presque), et c’est pas un acte politique : j’y vais parce que j’ai des conseils personnalisés par un libraire compétent, qui me surprend à chaque fois, qui connait mes goûts et sélectionne aussi des perles littéraires en évitant les best-sellers trop vus trop rabâchés, et aussi parce qu’il ne juge pas ses clients, si vous avez envie de lire une daube, il vous la fournira aussi sans rechigner…mais quand même il essaiera de rebondir sur la petite perle qu’il a mis en avant sur la table 😉
    Bon ok je boycotte aussi Amazon…

    Aimé par 1 personne

  4. Quel article intéressant ! D’autant plus que tu as fait des stages en librairie donc tu sais bien ce qu’il en est. Je partage ton avis, j’achète aussi mes livres en librairie. Il faut dire qu’à Paris j’ai trouvé une mine d’or : Gibert Jeune, qui propose des livres neufs et d’occasion (à prix réduit). Cela doit être le même principe que Gibert Joseph je pense. Je ne vais jamais sur Amazon car j’ai besoin d’avoir le livre entre les mains pour savoir si je vais l’acheter ou non, et aussi, c’est essentiel, pour savoir s’il n’est pas trop abîmé (ce que je déteste). C’est rare que j’achète en grande surface et absolument jamais sur Internet !

    J'aime

  5. Article intéressant, je suis contente d’avoir trouvé ton blog (je suis en train de créer le mien, mais le titre est une étape très fastidieuse haha).

    Personnellement, depuis petite mes parents m’ont toujours emmenée acheter mes livres en librairies, l’avantage d’habiter dans le centre d’une assez grande ville. J’avais même de la chance si on regarde tout le choix qu’il y avait, qu’il y a toujours puisqu’elles existent encore à ce jour.

    Aujourd’hui, étudiante les choses ont un peu évoluées. J’achète toujours en librairie (bon le plus souvent chez Gibert Joseph), mais il m’arrive de commander sur internet pour deux raisons. Ce n’est pas une justification, mais plutôt pour alimenter l’article de divers témoignages. La première, c’est quand je cherche des livres de cours pour la faculté et que je n’ai pas les moyens de les acheter neufs (40 à 60e voire plus….) : si ils ne sont pas chez Gibert Jospeh, ni en magasin ni sur leur site internet (puisqu’on peut livrer en boutique), je regarde sur internet. Je vais généralement sur Price Minister, puisqu’il y a jusqu’à quelques semaines je boycottais moi aussi Amazon. Ce sont des cas rares, mais heureusement que ces plateformes existent. Enfin, mon dernier écart, ma dernière infidélité envers mes libraires : les livres en anglais. Depuis quelques semaines, je me suis mise à la lecture VO et je dois avouer que sans Amazon ce serait plus difficile. J’ai bien une librairie anglaise en centre ville que j’adore, elle fait salon de thé en même temps et les libraires sont super sympas et peuvent tout nous commander! Mais parfois, budget serré d’une étudiante oblige, je passe des commandes d’occasion VO sur Amazon MarketPlace pour pouvoir en avoir un peu plus.

    J’aime énormément les libraires, il y a quelque chose d’intime chez les acheteurs qui se dirigent vers une couverture, un titre, un format… Personne ne m’a jamais autant compris quand je sens les pages d’un livre d’ailleurs! Et puis échanger en boutique, conseiller la main qui hésite à côté parce qu’on en a lu un des deux et qu’il nous faut à tout prix le conseiller! Et ce débat qui s’ensuit avec plusieurs personnes. C’est humain, c’est beau, c’est un sourire de plus dans notre journée. Oui, j’aime les librairies, mais pour les livres en VO, même si je m’étais promisd de ne jamais commander sur Amazon, je trouve ça pratique et à moindre coût.

    Belle journée! 🙂

    J'aime

    1. Ah ! Il faudra que tu me donnes l’adresse de ton blog 🙂
      Merci pour ton commentaire 🙂 Je comprends tout à fait que tu passes par Amazon pour les livres en VO : c’est tellement plus simple, plus rapide, etc. Certaines librairies peuvent commander des livres en VO, mais elles n’ont pas accès à tout…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s