Un éditeur : Les Escales

1601364_648881601819742_1090262514_nJ’ai vraiment découvert les Editions Les Escales il y a peu. Bien que j’ai déjà croisé plusieurs de leurs publications, je n’en avais encore jamais lu… Et aujourd’hui j’ai envie de vous en parler.

En décembre, j’avais failli acheter Passent les heures de Justin Gakuto Go, mais j’avais dû faire face à la triste réalité : je n’en avais plus les moyens. Je dois avouer que je ne suis pas une exception : c’est avant tout la couverture d’un livre qui m’attire. C’est vraiment banal, mais le premier contact avec un livre, comme avec tout autre objet, est important. Avant de même de remarquer un titre, un auteur, on remarque une couverture : ses couleurs, sa photo, etc. Une charte graphique. C’est mécanique.

9782365691246Pour les Editions Les Escales, c’est donc la couverture d’un de leur roman qui m’a attiré. Il y a d’abord eu Passent les heures avec une couverture vive, dans des tons jaunes. Ensuite, en février, mon regard à croiser Dissidences de Hannah Michell. Et là, ce fut une sorte de coup de coeur. Déjà, l’image utilisée pour la couverture : un peu sombre, mystérieuse, dans des tons froids. Ensuite, leur charte graphique : le titre inscrit en lettres noires ou blanches, le nom de l’auteur en rouge (ou autres, en fonction du livre) et, entre, des pointillés. Pointillés qu’on retrouve sur la tranche et sur la quatrième de couverture. Ce n’est rien d’extraordinaire, mais chez moi ça a eu son effet.

Intriguée, je cherche le nom de l’éditeur, avant de lire le résumé : Les Escales. Voilà qui promet de beaux voyages… D’ailleurs, leur présentation va dans ce sens :

« Inviter au voyage par le seul pouvoir des mots, offrir une pause le temps d’un roman, faire découvrir un univers grâce à la force d’une écriture : telle est la vocation des Éditions Les Escales.

 Au fil de nos publications, une quinzaine de titres par an, nous espérons vous faire partager notre enthousiasme pour des romans venus du monde entier.

9782365691307Des immensités glacées arctiques aux bas-fonds de Mexico, d’une île crétoise aux villas toscanes, des rues de Berlin aux camps de Sibérie, nos Escales entremêlent parcours individuels, odyssées familiales et fresques historiques. Quand évasion rime avec frisson, nos Escales noires seront, elles aussi, cosmopolites et variées : roman de gangsters italien, serial-killer-thriller anglo-saxon, polar espagnol, roman noir parisien, suspense suédois.

Toute lecture étant une escale au cours d’un parcours à travers la littérature, nous espérons que vos escales à nos côtés seront riches en découvertes. »

Il y a d’autres couvertures, mais celles dont je parle sont celles qui fonctionnent le mieux sur moi. Ce sont celles qui m’ont fait découvrir une maison d’édition qui propose une quinzaine de titres par an… J’ai déjà lu deux romans et aucun ne m’a déçu. Je vous conseille d’aller découvrir leur catalogue sur leur site.

Ornements

J’ai déjà lu et aimé :

9782365690690

« A la vie, à la mort est un solide thriller psychologique, comme je les aime. Il parvient à nous happer, à nous tenir en haleine, à nous questionner, jusqu’au bout, et cela grâce à la plume, agréable et captivante, de Colette BcBeth. Ce livre n’est pas un coup de cœur, mais presque. Je l’ai terminé hier soir et pourtant son atmosphère, glaçante, me suit encore… »

Mon avis sur A la vie, à la mort de Colette McBeth

9782365691222« Blanca Busquets nous entraîne grâce à une plume fluide et agréable et fait preuve d’une grande sensibilité dans l’analyse des réactions de ses personnages. […] La justesse des sentiments et des ressentis offre finalement de très belles notes sur la musique et sur les sentiments humains. Et, au-dessus de ces destinées improbables, de ces sentiments humains, on croirait entendre le concerto pour deux violons de Bach que le chef d’orchestre virtuose vénérait… »

Mon avis sur Un coeur en silence de Blanca Busquets

Ornements

Romans à paraître en juin qui m’intéressent :

Publicités

4 commentaires sur « Un éditeur : Les Escales »

  1. Salut toi ! J’espère que tu as passé de bonnes vacances 😉
    J’ai croisé à plusieurs reprises des livres des éditions Les Escales en déambulant à la librairie (pour changer !) mais je n’en ai jamais acheté … mes petits moyens me permettent surtout d’acheter des formats poche ou chiner chez le bouquiniste … ce qui est parfois regrettable 😦 Mais je dois dire que ton article me donne envie d’y réfléchir car comme toi, et ce que ne comprends pas parfois mon homme, la couverture d’un livre est pour moi primordiale !! Et celles des Escales, il est vrai, sont superbes ! Reste à savoir si un auteur ou une histoire sortira du lot et me fera craquer … 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s