« Journal d’une femme de chambre » réalisé par Benoît Jacquot

afficheDébut du XXème siècle, en province. Très courtisée pour sa beauté, Célestine est une jeune femme de chambre nouvellement arrivée de Paris au service de la famille Lanlaire. Repoussant les avances de Monsieur, Célestine doit également faire face à la très stricte Madame Lanlaire qui régit la maison d’une main de fer. Elle y fait la rencontre de Joseph, l’énigmatique jardinier de la propriété, pour lequel elle éprouve une véritable fascination.

Date de sortie : 1er avril 2015 ♦ Genre : drame ♦ Réalisé par : Benoît Jacquot ♦Avec : Léa Seydoux, Vincent Lindon, Clotilde Mollet, …

Ceux qui me suivent sur Instagram savent que je suis allée voir Journal d’un femme de chambre. C’était il y a déjà deux semaines, car ce film m’a (légèrement ?) laissé perplexe et je ne sais toujours pas quoi en penser exactement. Il faut savoir que, pour une fois, je n’ai pas lu le livre avant d’aller voir l’adaptation alors j’espère vraiment que le livre est largement meilleur que le film. Enfin, le film n’est pas mauvais mais juste plat : il manque quelque chose.

journal-d-une-femme-de-chambre-1280x640

J’avais vu Les Adieux à la Reine, du même réalisateur, et j’avais vraiment aimé. De ce fait, je ne m’attendais pas à un film aussi… plat. Quand je suis ressortie de la salle de cinéma, ou plutôt lorsque le générique a été lancé, je me suis dit « Oui, et… ? ». J’ai regardé mon homme (ce n’est pas du tout, mais alors pas du tout, son genre de film) et j’ai bien cru qu’après cette horrible expérience (pour lui), je ne pourrais plus jamais le traîner pour voir un film comme ça… Ou même un film qui m’intéresse et pas lui.

journal-dune-femme-de-chambre-lea-seydoux-image-9

Journal d’une femme de chambre est le portrait d’une femme, une chronique sociale et provinciale du début du XXème siècle. C’est aussi évoquer un film qui évoque des questions d’actualité comme l’esclavage salarial, l’antisémitisme ou encore la discrimination sexuelle.

la-a-seydoux-le-journal-d-une-femme-de-chambre-les-adieux-a-la-reine-980x551-5926

Benoît Jacquot nous propose cette adaptation comme un film d’époque en costumes mais on sent que la langue a été retravaillée car elle est vraiment acérée et semble en inadéquation/décalage avec l’époque (rappel : je n’ai pas lu le livre alors je ne sais pas s’il y a aussi ce décalage dans le texte d’Octave Mirbeau). J’ai apprécié la manière de filmer, qui utilise les codes de la peinture, même si l’ensemble est narré sur un mode fragmentaire et dégage une étrange impression. En fait, l’intrigue se révèle peu à peu et, à chaque fois qu’on pense avoir cerné Celestine, le personnage principal, un nouvel élément arrive et la rend plus illisible, insaisissable. Pour ce faire, Benoît Jacquot a recours à de surprenants flashbacks, qu’on ne voit pas toujours venir mais qui pourtant se justifies. Le tout donne vraiment un rythme étrange au film…

journal5

Le jeu des acteurs est assez convaincant, bien qu’un peu fade et parfois trop caricatural. Ce qui marque c’est le portrait de Celestine grâce à son regard déabusé. J’ai apprécié, une fois de plus, la prestation de Léa Seydoux, même si elle semble froide et souvent stoïque et que ses récriminations à mi-voix sont parfois difficilement compréhensibles car mal articulées. Vincent Lindon quant à lui est presque parfait, même si au début on ne comprend pas bien sa l’utilité de sa présence à cause de son mutisme du début. Ce dernier disparait néanmoins et on le découvre en antisémite virulent et peut-être violeur et assassin d’enfants, ce qui ne semble pas déranger la belle Célestine. Les autres acteurs (désolée de ne pas m’étendre sur chacun) sont aussi globalement convaincant avec la maîtresse de maison autoritaire et son mari qui tourne autour du personnel féminin, mais je dois dire que je n’ai pas toujours compris les paroles de la cuisinière…

journal-dune-femme-de-chambre
Au final, je trouve ce film réussi au niveau de la photo, de la lumière, des décors, des costumes et de l’ambiance. L’esthétique est douce et élégante, tout ce que j’aime. Cependant, même si j’ai apprécié la prestation des acteurs, je pense qu’ils auraient gagné en crédibilité s’ils avaient fait preuve de plus de finesse et de sensibilité, car finalement je me suis ennuyée devant ce film.

Publicités

7 commentaires sur « « Journal d’une femme de chambre » réalisé par Benoît Jacquot »

  1. Comme toi, je préfère lire le livre avant l’adaptation ciné, c’est d’ailleurs pour cette raison que je n’y suis pas allée !! (et manque de temps aussi faut dire !). Je connais peu Benoit Jacquot mais comme toi, j’avais beaucoup aimé « Les adieux à la reine » 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Comme toi, je connais peu Benoît Jacquot et si je n’avais pas vu « Les adieux à la reine », je pense que « Journal d’une femme de chambre » m’aurait quelque peu refroidi quant à ce réalisateur. J’espère que cette adaptation te plaira si tu choisies de la regarder.

      J'aime

  2. J’en entend énormément parler en ce moment mais je ne connais pas du tout ! Comme je n’aime pas quand il y a trop de bruits autour d’un film ou d’un livre, je ne vais pas m’y intéresser de suite. Je retiens ton avis négatif sur le film cependant

    J'aime

  3. Il est vrai qu’on en entend beaucoup parlé, c’est surement pour ça que je m’attendais à quelque chose d’un peu moins ennuyant, d’un peu moins lent… Ou peut-être que je me suis ennuyée car le jeu des acteurs est trop froid…
    Si par hasard tu décidais finalement de le voir, je serais bien curieuse de connaître ton avis.

    J'aime

  4. Je n’ai toujours pas vu Les Adieux de la reine même si ce film me tente beaucoup. En tout cas, en regardant la bande annonce pour celui-ci, ça m’a intrigué mais pas suffisamment pour me décider à aller le voir au ciné. Je vais attendre sa sortie en DVD =) Merci pour cet avis !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s