« Mr Mercedes » de Stephen King

mr-mercedes-stephen-king-albin-michel-303x440

« Je crois qu’il y a plein de gens qui rêvent de faire ce que j’ai fait… La seule différence, c’est que moi, je l’ai vraiment fait ! »Midwest 2009. Un salon de l’emploi. Dans l’aube glacée, des centaine de chômeurs en quête d’un job font la queue. Soudain, une Mercedes rugissante fonce sur la foule, laissant dans son sillage huit morts et quinze blessés. Le chauffard, lui, s’est évanoui dans la brume avec sa voiture, sans laisser de traces.Un an plus tard. Bill Hodges, un flic à la retraite, reste obsédé par le massacre. Une lettre du tueur à la Mercedes va le sortir de la dépression et de l’ennui qui le guettent, le précipitant dans un redoutable jeu du chat et de la souris.Avec ce polar très noir, véritable plongée dans le cerveau d’un psychopathe qui ferait passer Norman Bates pour un enfant de chœur, Stephen King démontre une fois encore son époustouflant talent de conteur, qui s’affranchit des frontières et des genres.

Editions : Albin Michel ♦ Collection : Littérature générale ♦ Date de parution : 28 janvier 2015 ♦ Nombres de pages : 550 p. ♦ Prix : 23,50 €

Mr Mercedes, dernier roman de Stephen King, est un roman policier saupoudré des ingrédients du thriller, et il faut dire que le résultat est plutôt réussi. Ici, on ne rencontre ni spectre, ni vampire, ni aucun évènement surnaturel, mais simplement un officier à la retraite et Mr Mercedes. Mr Mercedes, c’est le prototype du psychopathe à l’américaine, un peu cliché avec ses traumatismes juvéniles, son oedipe sacrément en vrac et ses autres cadavres qu’on découvre au fil des pages. D’ailleurs, il m’a beaucoup fait penser au Dragon rouge de Thomas Harris…

Bref, l’auteur sexagénaire nous offre un affrontement entre deux hommes : un cinglé en Mercedes dont le hobby est le meurtre de masse et un vieux flic qui s’ennuie fermement mais qui finit par se lancer dans la traque du tueur à la Mercedes. Oui, car l’intérêt de ce roman est bien le duel à distance dans lequel se lancent les deux protagonistes puisque nous connaissons l’identité du tueur et ses motivations. Chacun veut attraper l’autre, dans une sorte de jeu du chat et de la souris.

Et, comme à son habitude, Stephen King est un conteur hors pair qui travaille l’aspect psychologique de ses personnages tout en incluant une critique assez acerbe d’une société décadente. Aussi, il nous emmène dans une traque, et au fil des pages on sent la tension monter, sans savoir qu’elle sera l’issue de ce dangereux duel…

Au final, même si ce roman ne m’a pas autant plus que d’autres, cette histoire m’a passionné et j’ai tremblé avec et pour les personnages.

Publicités

3 commentaires sur « « Mr Mercedes » de Stephen King »

    1. Ah, je n’ai pas encore lu « Marche ou crève ». En même temps, Stephen King a écrit tellement de livres… En tout cas, « Mr Mercedes » est vraiment sympa et m’a surprise 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s