« Marée d’équinoxe » de Cilla et Rolf Börjlind

9782757849507_1_m

Élève à l’école de police, Olivia, pour son mémoire d’études, planche sur un meurtre vieux de vingt ans : une inconnue enterrée vivante sur une plage et noyée par la marée. Le policier jadis chargé de l’affaire est introuvable. En quête d’une piste, Olivia va découvrir la face cachée de Stockholm : le milieu des SDF et sa violence, les réseaux de prostitution de luxe, la corruption politique…

Editions : Points ♦ Collection : Points Policier ♦ Date de parution : 8 janvier 2015 ♦ Nombres de pages : 476 p. ♦ Prix : 7,90 €

Elève à l’école de police, Olivia Rönning, doit choisir une vieille affaire non-résolue pour un devoir et tenter de trouver quelles techniques d’investigations actuelles auraient pus être utilisées. Elle fait un choix particulier  en s’intéressant à une enquête à laquelle son père à participer : il y a plus de vingt ans, une inconnue a été enterrée vivante et enceinte sur une plage avant d’être noyée par la marée.

Elle commence alors ses recherches mais, son père étant décédé, il lui faut retrouver le flic qui était en charge de cette affaire, Tom Stilton. Sauf que personne ne sait où est cette homme : il a démissionné de la police et n’est plus en contact avec son ex-femmes ni avec ses amis.

Entre Olivia, les SDF de Stockholm, la corruption politique et des combats d’enfants, la jeune femme est bien loin de la vérité… et le lecteur aussi.

Marée d’équinoxe est un polar un peu différent de ce que j’ai pu lire jusqu’à présent : c’est un peu lent, l’enquête est menée par une élève de l’école de police donc elle n’a pas accès à toutes les informations et surtout on ne sait pas trop où les auteurs veulent nous emmener. En effet, on suit une multitude de personnages sans forcément connaître ce qui les relit. Cependant, Marée d’équinoxe  est un très bon roman policier, avec une vraie intrigue qui se tient jusqu’au bout malgré les nombreux croisements entre différentes enquêtes et personnages.

Publicités

3 commentaires sur « « Marée d’équinoxe » de Cilla et Rolf Börjlind »

    1. Je comprends 🙂 Je ne suis pas fan non plus mais il me faut certaines connaissances et malgré tout, il y a quelques bons romans policiers. Ce qui me fait aimer un roman policier, c’est quand l’auteur arrive vraiment à faire un travail psychologique et qu’il nous mène par le bout du nez jusqu’à la révélation finale. Mais ils sont rares… en général je préfère un bon thriller 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s