« Jane Eyre », réalisé par Cary Fukunaga

jane-eyre-movie-poster-2011-1010745366

Après une enfance douloureuse, passée sous la coupe de sa tante puis dans un sinistre internat, Jane Eyre, une jeune orpheline, décide de s’émanciper. Pour ce faire, elle répond à une petite annonce : on chercher une gouvernante au château de Thornfield-Hall. Jane est engagée. Elle éduquera la protégée du maître des lieux, Edward Rochester. En dépit de la froideur et de la bizarrerie de Rochester, Jane ne peut pas s’empêcher de tomber amoureuse de lui…

Date de sortie : 25 juillet 2012 ♦ Genre : drame, romance ♦ Réalisé par : Cary Fukunaga ♦ Avec : Mia Wasikowska, Michael Fassbender, Jamie Bell, Judi Dench, …

Comme souvent, j’ai lu le livre avant de découvrir l’adaptation. Cependant, cela fait bien deux ans que j’ai lu ce roman et, de ce fait, mes souvenirs ne sont plus très frais… Je ne ferais donc pas de comparaison détaillée et acharnée entre l’œuvre originale et cette adaptation que j’ai trouvée fidèle et réussite.

Cette ­version de Cary Fukunaga, ­cinéaste américain de mère suédoise et de père japonais, rend sans doute son éclat à un classique de la littérature anglaise. Je ne dis pas que je n’ai pas apprécié le roman, loin de là ! Mais je sais que les classiques font souvent peur à certains lecteurs : une époque révolue, des mœurs qui ont évoluées et surtout un style, une langue, plus dans la description, avec de plus longues phrases, etc. Bref, autant de critères qui peuvent rebuter les lecteurs d’aujourd’hui. Et pourtant, tous les sentiments s’y trouvent (mystère, amour, peur, tristesse) même si le rythme reste lent.

 

Cary Fukunaga ne bouleverse pas tant que ça le texte de Charlotte Brontë : il réaménage un peu la chronologie du livre à sa convenance et casse ainsi linéarité de l’histoire qui peut semblée ennuyeuse pour certains. Alors, de l’enfance de Jane, il ne reste que peu de choses : quelques brefs passages consacrés aux années de calvaire endurées, d’abord chez sa tante puis dans un orphelinat sordide. C’est pourquoi, je pense que cette adaptation, fidèle sans être caricaturale, peut permettre de découvrir et d’apprécier cette œuvre intergénérationnelle sans forcément passer par le roman.

Aussi, cette adaptation de Jane Eyre nous immerge, avec délice et poésie, dans les brumes des landes anglaises. Le paysage est magnifique et illuminé par la présence de Mia Wasikowska dans le rôle de Jane Eyre. Décidemment, cette actrice sait me convaincre : elle fait montre d’extrême vulnérabilité alors que la seconde d’après elle est capable de dureté et d’énergie, mélange d’austérité taciturne et de flamme retenue. A ses côtés, il y a Michael Fassbender dans le rôle du ténébreux Edward Rochester qu’il interprète avec tout autant de talent. Le maître de Thornfield Hall est un personnage profondément ambigu, à l’air parfois absent, mais qui fascine.

En ce qui concerne l’atmosphère et l’esthétique quelque peu gothique du roman, elles sont parfaitement rendues lorsque Jane tente de percer le douloureux secret de son maître, Edward Rochester. Décors et costumes ont été parfaitement choisis. Le décor reste certes simple mais n’en ait pas moins majestueux avec certains plans à couper le souffle… Au final, le tout offre un rendu marqué tristesse et mélancolie, et la mise en scène est stupéfiante d’élégance et de lyrisme…

Publicités

4 commentaires sur « « Jane Eyre », réalisé par Cary Fukunaga »

  1. J’ai trouvé cette adaptation assez fade comparée à la superbe série qu’a réalisé la BBC. Tant le casting que la façon de rester fidèle au texte… tout m’a bien plus convaincu qu’ici ! Mais c’est vrai que ça reste une bonne adaptation !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s