« Avant d’aller dormir » de S.J. Watson

avant-daller-dormir

À la suite d’un accident survenu une vingtaine d’années plus tôt, Christine est aujourd’hui affectée d’un cas très rare d’amnésie : chaque matin, elle se réveille en croyant être une jeune femme célibataire ayant la vie devant elle, avant de découvrir qu’elle a en fait 47 ans et qu’elle est mariée depuis vingt ans. Son dernier espoir réside dans son nouveau médecin, Ed Nash. Celui-ci lui a conseillé de tenir un journal intime afin qu’elle puisse se souvenir de ce qui lui arrive au quotidien et ainsi reconstituer peu à peu son existence. Quand elle commence à constater de curieuses incohérences entre son journal, ce que lui dit son entourage et ses rares souvenirs, Christine est loin de se douter dans quel engrenage elle va basculer. Très vite elle va devoir remettre en question ses rares certitudes afin de faire la vérité sur son passé… et sur son présent.

Editions : Sonatine ♦ Date de parution : 5 mai 2011 ♦ Nombre de pages : 400 p. ♦ Prix : 21€

Christine Lucas est une femme comme les autres, à ceci près que chaque matin elle se réveille et ne se souviens pas de son passé. Elle Qui est cet homme allongé à côté d’elle ? Pourquoi semble-t-elle avoir près de cinquante ans alors que dans ses souvenirs elle n’en a que vingt ? A qui appartient cette maison ? Autant de questions qu’elle se pose tous les jours à son réveil et auxquelles son mari, Ben, répond chaque matin.

Un jour, un médecin la contacte afin de l’aidé à se souvenir. Pour ce faire, il lui propose de tenir un journal dans lequel elle écrirait quotidiennement ce qu’elle vit mais aussi les rares choses qui lui reviennent. Christine commence alors cette quête d’elle-même, à l’insu de son mari. Elle se rend alors compte que Ben ne lui dit pas tout… Très vite elle va devoir remettre en question ses rares certitudes afin de faire la vérité sur son passé.

Ce livre se dévore jusqu’à la dernière page malgré ce qui peut ressembler à des longueurs et répétitions. Christine est affectée d’un cas très rare d’amnésie mais, grâce à son journal, elle tente de « récupérer » sa vie. Chaque jour, elle (re)découvre son histoire et fait de nouvelles découvertes qui vont l’amener à remettre en question sa confiance en son entourage et notamment en Ben. Elle est perdue, et le lecteur avec : nous ne savons plus quoi penser. Entre mensonges et réalité, nous essayons de reconstruire le puzzle de sa vie et nous sommes aussi déroutés qu’elle.

Ce thriller est très bien construit, malgré un style des plus simples, de sorte que nous sommes en totale immersion dans cette histoire qui arrive à se renouveler sans cesse. La dimension psychologique des personnages est passionnante et nous fait constater la vulnérabilité des malades de la mémoire chez qui peut s’installer le doute envers leur entourage proche comme éloigné. À qui peut-on se fier lorsqu’on a du mal à se reconnaître soi-même ? Telle est la question que Christine se pose sans cesse, jusqu’au dénouement final.

Un premier thriller psychologique admirablement construit qui nous donne l’impression d’avoir vécu une expérience particulière. S.J. Watson nous mène dans une quête de souvenirs et de soi. Cependant, pour les lecteurs qui cherchent un style travaillé, avec des phrases qui ne se résument pas à la simple construction « sujet-verbe-complément », passez votre chemin.

Publicités

6 commentaires sur « « Avant d’aller dormir » de S.J. Watson »

  1. J’ai beaucoup aimé me perdre dans la mémoire de Christine. J’ai trouvé sa vulnérabilité et sa quête très attachante. J’ai surtout été surprise par la vérité. Comme tu le vois, j’ai été très emballée par ce livre. J’espère en trouver d’autres comme celui ci sur mon chemin de lectrice.

    J'aime

    1. Il est vrai que sa vulnérabilité et sa quête de son identité puis de la vérité font d’elle un personnage attachant. L’auteur s’est vraiment bien débrouillé pour rendre ce livre attrayant car il est très répétitif du fait que Christine redécouvre sans cesse son histoire. Ce fut une belle surprise 🙂 J’aimerai beaucoup voir ce que donne l’adaptation.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s