« Trylle : échangée » d’Amanda Hocking

trilogie-des-trylles,-tome-1----changee-422113-250-400

Editions : Castelmore ♦ Date de parution : 19 mars 2014 ♦ Nombres de pages : 320 pages ♦ Prix : 15.90 €

Résumé :

Et si toute votre vie reposait sur un mensonge ?

Le jour de ses six ans, Wendy Everly échappe à une tentative de meurtre. La coupable ? Sa propre mère, persuadée que son enfant est un monstre.
Onze ans plus tard, la jeune fille découvre que sa mère avait peut-être raison… Son chemin croise celui du mystérieux Finn Holmes et sa vie bascule de nouveau : il lui révèle la vérité sur ses origines et ramène Wendy chez elle, dans un monde magique à la fois magnifique et effrayant. La voici face à un choix terrible : tirer un trait sur son passé et accepter le rôle qui l’attend dans son nouveau royaume ou rester auprès de ceux qu’elle a toujours connus ?

 

Mon avis :

Pour commencer je vais avouer que la seule raison pour laquelle j’ai acheté ce livre est la couverture. Franchement, n’est-elle pas magnifique ? Bref, cela ne m’étais jamais arrivé auparavant, mais là j’ai vraiment craqué pour la couverture puisque le résumé ne tentait pas. Du coup, je ne pensais même pas lire ce livre. Et pourtant… je me suis lancée.

En commençant ce roman je n’avais aucune attente spécifique ce qui m’a sans aucun doute évité la déception qu’ont pu éprouver certains lecteurs (sans doute devrais-je plutôt dire lectrices mais ne sait-on jamais). L’histoire est simple, voire banale : Wendy a 17 ans, et ne se sens à sa place nulle part : depuis qu’elle est née sa mère la rejette (elle a même essayé de la tuer) et elle n’est jamais parvenue à se faire des amis. Cependant, elle arrive dans un nouveau lycée et sa vie va changer suite à sa rencontre avec Finn…

L’univers que nous découvrons avec ce livre est celui des trolls que, personnellement, je ne connais que très peu. C’est donc avec grand plaisir que je le suis plongée dans cette lecture lorsque j’ai compris de quoi il s’agissait. De plus, certains personnages sont vraiment attachants. Je parle notamment de Finn, Rhuys et Torve. Nous nous rendons vite compte qu’il va y avoir quelque chose entre Wendy et Finn mais lorsqu’elle rencontre les deux autres jeunes hommes, qui sont adorables, nous nous demandons avec lequel elle va finir… Finn est vraiment difficile à comprendre par moment, son caractère semble plus tenir de la girouette que d’autre chose. Il reste cependant sympathique et on finit par comprendre les raisons de son comportement.

En ce qui me concerne, je n’ai pas trouvé Wendy particulièrement arrogante ou désagréable. Pour moi elle sait ce qu’elle veut même si parfois elle reste relativement passive. Elle est quelque peu déçu par sa vraie mère, Ellorâ, et nous aussi. Cette femme est vraiment froide, elle tient son rôle de Reine à merveille. J’espérais qu’elle s’ouvrirait au fil des pages mais pour le moment ce n’est pas le cas.

Enfin, il y a Willa. Willa est un personnage… disons intriguant car on a réellement l’impression qu’elle joue un double jeu. Elle est attentionnée avec Wendy mais elle ne donne pas le sentiment d’être quelqu’un de sincère.

L’histoire m’a plus ou moins captivé dès le début. Je voulais en savoir plus, découvrir l’univers des trolls et comprendre pourquoi et comment Wendy avait été échangée dès sa naissance. Cela nous ait d’ailleurs assez vite révélé. Néanmoins, il est vraiment dommage que la mythologie sur laquelle repose cette histoire soit si peu développée dans ce premier roman. J’espère donc qu’elle sera plus présente dans le deuxième que je compte lire.

En conclusion, je dirais que le style d’Amanda Hacking est vraiment agréable, fluide bien que simple. Le livre se lit très vite, le lecteur n’a pas besoin de réfléchir. Pour celles qui s’attendent à trouver beaucoup de magie dans ce roman, revoyez vos attentes car ce n’est pas tellement le cas. En effet, ce premier tome donne plus l’impression d’un long prologue qui placerait le cadre de l’histoire et les personnages. Pour moi ce fut tout de bonne un bon divertissement d’autant plus que la fin est géniale : l’auteure a écrit cinq courts chapitres du point de vu des Vitras (les ennemis des Trilles), ce qui rajoute du suspense. Je lirai donc volontiers la suite, même si c’est n’est pas le livre de l’année.

 

Et vous, qu’en avez-vous pensé ?

Publicités

2 commentaires sur « « Trylle : échangée » d’Amanda Hocking »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s